PRP
(Plasma Riche en Plaquettes)

Injections intra-tendineuses (en cas de tendinopathies)
ou
intra-articulaires (en cas d'arthrose) de PRP  

dhi-prp-1.jpg
prp-plusieurs-tubes-essai-seringue-du-sang-du-plasma-pour-dentisterie-mesotherapie-materie
orbit_brochure_cover.jpg
prp_source-1024x464.png
Infiltration-genou.jpg

DEFINITION

Le PRP est défini comme étant une suspension de haute concentration de plaquettes dans le plasma.

EN THEORIE

Les plaquettes sont une grande source de facteurs de croissances qui ont de nombreuses fonctions différentes sur l'organisme (VEGF, EGF, FGF, TGF, PDGF et IGF).

Ce qui donne  confère au PRP un rôle important en médecine REGENERATIVE.

Les facteurs de croissance stimuleront les phases de cicatrisation du tendon (phase inflammatoire, proliférative et de remodelage). Tandis qu'au niveau articulaire, le PRP diminue au niveau synovial la synthèse de médiateurs inflammatoires et augmente la synthèse d'acide hyaluronique (élément important à la viscosité articulaire). Il diminue également la synthèse des médiateurs cataboliques et aurait un effet protecteur sur les chondrocytes (cellules constituant le cartilage).

RESULTATS

Le PRP est de plus en plus utilisé en médecine (orthopédie, médecine du sport, chirurgie plastique, urologie, dermatologie...).

Sont efficacité reste encore mise en doute par certaines études scientifiques mais les résultats s'améliorent quand même de plus en plus. Ceci est sans doute lié à des meilleurs kits de séparation du plasma et à des meilleures indications. 

Une revue de littérature réalisée par des experts de haut niveau a établi un consensus qui démontre que le PRP serait supérieur à l'acide hyaluronique dans les cas d'arthrose du genou.

C'est le premier consensus sérieux réalisé.

https://cdn.ymaws.com/www.esska.org/resource/resmgr/docs/consensus_projects/2203_orbit_brochure_spread.pdf

EN PRATIQUE

Le sang est prélevé (comme une prise de sang) puis centrifugé dans un "kit spécifique" environ 3 min pour en séparer les différents constituants (globules rouges, plaquettes et plasma).

On prélève alors les plaquettes avec parfois un peu de sérum (qui contient aussi un peu de facteurs de croissance) en fonction de l'indication (articulaire ou tendineux).

Puis le PRP est injecté (avec ou sans échographie) soit en intra-articulaire soit en intra-tendineux.

Les résultats sont attendu environ 6 à 12 semaines après l'injection.

Parfois le traitement est reproduit 1 ou 2 fois encore.

REMARQUES & CONSEILS

Il faut avoir arrêté les AINS (anti-inflammatoires) au moins 10 jours avant l'injection de PRP et il ne pourront être repris que minimum 2 semaines après.

La première semaine qui suit l'injection (surtout en intra-tendineux) peut être très douloureuse. On préconise alors l'usage de glace, repos et antalgiques (paracetamol ou tramadol).

Un traitement de kinésithérapie ou d'exercices à domicile pourra être entrepris 10 à 15 jours après l'injection.

Le patient sera revu 1 ou 2 mois après le traitement pour constater les résultats. 

Pour réaliser une injection de PRP veuillez prendre contact d'abord avec le Dr VANDENBALCK via le formulaire de contact
(dans l'onglet CONTACT)